Le site pratique des francophones en Allemagne

Trouvez ici votre job franco-allemand de rêve

Le style Tokio Hotel : Regards croisés sur le groupe en vogue en Allemagne et en France

Depuis son émergence sur la scène musicale allemande au début des années 2000, le groupe Tokio Hotel a su captiver l'attention du public avec son style unique et son impact culturel indéniable. Composé des frères jumeaux Bill et Tom Kaulitz, Georg Listing et Gustav Schäfer, ce groupe a conquis le cœur de millions de fans à travers le monde grâce à sa musique innovante et ses performances électrisantes.

1. Les débuts de Tokio Hotel
2. L'ascension vers la gloire internationale
3. L'évolution du style musical
4. Une base de fans dévouée
5. Tokio Hotel aujourd'hui
6. Mais Tokio Hotel est-il vraiment un “groupe noir” ?


1. Les débuts de Tokio Hotel

Tokio Hotel a pris ses premiers pas vers la renommée en 2005 avec la sortie de leur premier album studio, intitulé "Schrei" (Crie). Cet album a propulsé le groupe sur le devant de la scène musicale européenne, notamment avec des titres tels que "Durch den Monsun" (À travers la mousson) et "Rette mich" (Sauve-moi). Leur style musical, une fusion de pop-rock et d'éléments électroniques, a immédiatement captivé un public jeune et passionné.

De grosses gouttes de sang perlent du cœur imprimé sur le tee-shirt à rayures roses et noirs de la petite fille délicate. Elle porte des chucks “échiquier” et un grand sac militaire garni de plusieurs broches bigarrées aux motifs d’étoiles, de cubes et de cerises juteuses qui se révèlent être des crânes ricaneurs quand on regarde de plus près. Une grande fleur artificielle resplendit sur la bande à boutons de sa veste noire. C’est elle le prototype féminin de la nouvelle génération « emo » et c’est Bill de Tokio Hotel qui la fait crier.

A l’origine : un mouvement marginal du punk hardcore, un peu plus orienté vers les sentiments, la tristesse et la mélancolie. Le courant “emo” (emotional hardcore) s’apprête à devenir une vraie tendance du mainstream pour les ados de 10 à 16 ans. Habillés en rose criard, ces anges déchus approchent la mort à pas feutrés. Ils mêlent l’innocence et la mort dans un paradoxe provoquant qui évoque les images morbides de Magritte.

Ce que Mylène Farmer a réalisé grâce à ses vastes actions de merchandising dans les années 90, c’est-à-dire la commercialisation du mal de vivre, prend une toute nouvelle dimension avec Tokio Hotel. On ne peut pas affirmer que chaque “emo” est un fan de Tokio Hotel et que chaque fan du groupe se déclare lui-même “emo”, mais on ne peut pas nier que les quatre garçons sont complètement à la mode.

Subtile mélange de plusieurs courants branchés : le punk, la fascination persistante des B.D.s japonaises, des attitudes gothics et des allures androgynes qui rappelle de loin les travestissements des grands groupes du j-rock comme Malice Mizer ou Dir en grey, les jeunes vedettes ont incontestablement contribué à populariser ce mouvement.

2. L'ascension vers la gloire internationale

Grâce au succès fulgurant de "Schrei", Tokio Hotel a rapidement conquis une audience mondiale. Leur deuxième album, "Zimmer 483" (Chambre 483), a confirmé leur statut de phénomène musical avec des hits comme "Übers Ende der Welt" (À la fin du monde) et "Spring nicht" (Ne saute pas). Le groupe a également été récompensé par de nombreux prix prestigieux, consolidant ainsi sa position dans l'industrie musicale.

3. L'évolution du style musical

Au fil des années, Tokio Hotel a évolué artistiquement, explorant de nouveaux horizons sonores tout en restant fidèle à son identité musicale distinctive. Leur troisième album, "Humanoid", a marqué une transition vers un son plus électro-pop, tandis que "Kings of Suburbia" a été salué pour son audace et son expérimentation artistique.

4. Une base de fans dévouée

L'une des forces les plus remarquables de Tokio Hotel réside dans sa base de fans passionnée et dévouée, surnommée affectueusement les "Aliens". Ces fans ont joué un rôle crucial dans le succès continu du groupe, les soutenant à travers les hauts et les bas de leur parcours musical.

5. Tokio Hotel aujourd'hui

Bien que Tokio Hotel ait connu des périodes de pause et d'exploration individuelle, le groupe est revenu sur le devant de la scène avec un nouvel album et une énergie renouvelée. Leur dernier opus, "Dream Machine", a été accueilli avec enthousiasme par les fans et les critiques, témoignant de la longévité et de la pertinence continues de leur musique.

6. Mais Tokio Hotel est-il vraiment un “groupe noir” ?

Certainement pas. Comme les adhérents du style gothic, au moins dans sa forme pure et originale, représentent une esthétique très travaillée, avec des allusions et des repères dans les oeuvres de Nietzsche, de Hesse ou de Baudelaire, les nouveaux “emo-ados” ressemblent plutôt à des enfants ayant trouvé le khôl de leur grande soeur. Cette génération veut d’abord jouer.

Il semble que le phénomène d’identification l’emporte largement sur un éventuel contenu idéologique. Le courant est davantage une mode promue par la culture pop. Et c’est aussi cette tendance commerciale qui agace les adversaires de Tokio Hotel. Le groupe qui est catégoriquement boycotté par la plupart des stations de radio, polarise en Allemagne plus qu’ailleurs. C’est normal : les “vrais” amateurs du rock se plaignent du niveau faible de la musique, des paroles ridicules. Mais c’est cette attitude “tristesse” si artificielle et calculée qui tape le plus sur les nerfs.

La démarcation entre fan et non-fan est claire et nette : on les aime ou on les déteste. En fin du compte, c’est la distinction entre les prétendus raisonnables, ceux qui savent, et les sentimentaux, ceux qui croient à l’authenticité du groupe et à leur histoire attendrissante d’une passion pour la musique.

Bien sûr, Tokio Hotel est un produit lancé sur le marché par des experts. Les quatre, et avant tout le chanteur Bill qui incarne le plus cet air noir et mystérieux, sont parfaitement mis en scène. L’amalgame de ces différents courants ouvre un grand potentiel d’identification. Ils sont des acteurs d’un scénario pré-écrit, ce n’est un secret pour personne.

Bien sûr on aurait préféré un autre ambassadeur de la culture allemande. Mais pourquoi se plaindre ? A chaque génération son expérience !

En savoir plus:

 
Arnaud

Arnaud

 
Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.
 

Inscription Newsletter

Recevez notre sélection d'articles récents et populaires.